Real Sociedad Express !

Contexte

De retour dans les Landes pour les fêtes de fin d’année, je jette un coup d’œil au calendrier des clubs du coin, et jette mon dévolu sur la Real Sociedad de San Sebastián. Cela faisait un moment que je voulais découvrir Anoeta, aussi appelé la Reale Arena. Pour cette aventure stade, je suis accompagné à ma grande surprise (et plaisir !) de …ma belle-mère ! Baptême de stade pour elle à cette occasion, elle s’en rappellera longtemps !

Voyage foot à la Real Sociedad

 

Pour cette petite excursion foot, pas de visite de la ville, que j’ai déjà eu l’occasion de visiter par le passé. Petit coup de cœur personnel pour la vieille ville, où l’on peut évidemment se délecter de tout ce que les cuisines basque et espagnole ont de meilleur. Mention spéciale également pour la baie de la Concha. Avec au programme promenade ou baignade, selon la saison bien sûr !

Comme je le disais, je prends donc le raccourci stade direct. Un stade très facile d’accès depuis la France. Nous trouvons à nous garer assez facilement. D’un point de vue logistique, c’est parfait ! Il nous faut quelques centaines de mètres à parcourir pour arriver à Anoeta, dont nous pouvons profiter de la vue dès le parking. Petit détour par la boutique pour se munir de mon écharpe pour la collection, et nous rentrons !

Petit point architecture dans un premier temps : J’adore ce stade ! Sa nouvelle enveloppe bleue change selon la lumière du soleil et propose de superbes photos, de dedans comme de dehors ! Avec ça, la Reale Arena est reconnaissable entre mille, et je suis ravi de pouvoir l’observer de mes yeux. Je ne suis pas forcément fan d’un coup d’envoi à 16h00, mais le soleil basque est bien là. Et puis, cela permet d’éviter des températures bien plus basses à cette période de l’année, si le coup d’envoi avait été plus tardif ! Pas de bière à la vente… Mesure Covid ou généralité ? Je n’aurais pas la réponse mais profiterai quand même d’un snack que j’adore: les pipas(graines de tournesol grillées) !

 

Real Sociedad – Villarreal CF, Décembre 2021

 

Nous prenons place sur nos sièges en tribune latérale, limite ¼ de virage, proche du parcage visiteur quasiment vide. L’écran du stade annonce 20 000 spectateurs, mais à vue d’œil, j’ai l’impression que les 40 000 places sont bien plus occupées. Etrange…En tout cas, l’ambiance est bien là. L’enjeu est de taille pour ce match, puisque la Real Sociedad est très bien placée au classement, et reçoit un gros adversaire en la personne du Villarreal CF. Bien que distancés au classement, le “sous-marin jaune” réalise une campagne européenne admirable avec une qualification en ⅛ de finale. Il y a du beau monde de part et d’autre sur le rectangle vert, avec entre autres Oyarzabal, Gerard Moreno, David Silva… Le football espagnol se développe rapidement sous nos yeux. Un jeu basé sur la possession que j’ai toujours beaucoup de plaisir à admirer.

En tribunes, l’ambiance est à son comble. Le virage où les plus fervents supporters de la Real Sociedad sont nichés donne le ton à tout le stade. L’ensemble du public est hyper réactif et reprend la majorité des chants ou mouvements lancés par le virage. Et ce même dans les tribunes plus familiales comme la nôtre. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à un investissement si important de l’ensemble du stade, ni à une si belle symbiose. La partie est ouverte et c’est Villarreal qui ouvre le score, repris très vite par l’égalisation des locaux par Isak, en feu et de loin le meilleur joueur basque aujourd’hui. Le stade célèbre massivement ce but , et tout le stade se met à sauter quelques instants plus tard. Un moment aussi sympa à vivre qu’inattendu, mais qu’importe !

 

Une très belle fête qui va tourner court…

 

Au retour des vestiaires, la partie va prendre un tout autre tournant, puisqu’Oyarzabal, capitaine de la Real Sociedad, va provoquer son expulsion par un geste aussi dangereux qu’inutile… Profitant du flottement, Villarreal va vite reprendre les devants à 1-2, avant de punir à nouveau les locaux qui auront tout de même tout essayer pour recoller au score…en vain. Score final 1-3.

La fête aura donc tourné court après la mi-temps, mais le public n’aura pas lâché. Malgré ce faux pas, la Real Sociedad a encore une longue saison devant elle, et peut espérer gros en fin de saison.

La nuit est tombée, et nous prenons donc la direction du retour. Derniers regards et clichés de l’enveloppe bleue d’Anoeta, qui s’illumine dans la nuit basque, et c’est la fin de notre escapade foot Real Sociedad.

Merci San Sebastián.

Laissez un commentaire