Le « Klassieker » néerlandais !

Contexte

Diplôme validé et pas grand-chose en tête pour le futur proche, je décide de me récompenser en m’offrant un séjour foot. Je regarde le calendrier des équipes qui me font le plus envie, et mon choix s’arrête sur l’affiche Amsterdam – Feyenoord. Le fameux Clasico néerlandais se jouera le Dimanche 28 Octobre. Y allant seul, je me dis que l’addition va être salée pour un weekend. Je réfléchis donc à comment rendre ce voyage plus rentable.

En remontant le calendrier en arrière sur quelques jours, je m’aperçois qu’il y a un choix abondant de matchs sur toute la semaine dans une zone assez rapprochée d’Amsterdam. Hasard du calendrier, c’est une semaine européenne, et la région ne manque pas de clubs européens. Mon weekend foot devient alors un road trip de 5 jours 5 stades ! Après de longues heures à étudier le meilleur parcours, celui que je retiens me fera partir de Bruges le mercredi, pour arriver à Amsterdam le dimanche matin.

Jour 1 : Bruges

Jour 2 : Bruxelles

Jour 3 : Gent  

Jour 4 : Groningue

Jour 5 : Amsterdam

Classico néerlandais Amsterdam ArenA

 

Voyage foot à Amsterdam à l’occasion du Classico néerlandais !

L’étape finale de mon séjour 5 jours 5 stades, et pas des moindre ! J’ai rendez-vous à Amsterdam en début d’après-midi pour le « Klassieker », le classico néerlandais. Un match qui oppose l’Ajax Amsterdam au Feyenoord Rotterdam. J’arrive à Amsterdam dans la matinée, le temps de déposer mon sac à l’auberge qui m’accueille cette nuit, et je pars directement en direction du stade. La Johan Cruyff Arena ou Amsterdam ArenA est un stade hors du commun. C’est un super-stade. J’entends par là qu’il est juste immense (68 000 places), à la hauteur du club qu’il accueille qui a marqué l’histoire de ce sport : L’Ajax Amsterdam. Même s’il se fait plus discret que par le passé sur la scène européenne, l’Ajax n’en demeure pas moins un géant du championnat néerlandais, dont il partage la domination avec le PSV Eindhoven.

Pour ce match, le stade est bien sûr plein, et les places s’arrachent à prix d’or. C’est aussi pour moi l’occasion de retrouver des légendes du football hollandais. Après avoir brillé dans leurs clubs en Europe, les voici de retour au pays ! Voilà donc sous mes yeux Klaas Jan Huntelaar pour l’Ajax et Robin Van Persie pour le Feyenoord, qui exécute l’un de ses tout derniers récitals. L’ambiance est à la fête, l’immense virage principal des supporters de l’Ajax se dresse à ma gauche comme une montagne. Il propose des animations de début de match magnifiques qui font monter l’ambiance alors que les joueurs entrent sur la pelouse.

Un classico néerlandais qui tourne court

Côté terrain, le suspens ne durera malheureusement que quelques minutes. 5 ème minute : carton rouge direct pour un joueur de Feyenoord qui évoluera donc à 10 durant toute la rencontre. L’Ajax a alors tout le loisir de développer le football qu’on lui connaît. Les locaux s’imposent facilement 3-0 face à un rival en manque d’inspiration. Feyenoord sera finalement venu faire de la figuration. A la lutte avec le PSV pour le titre, l’Ajax et ses supporters s’en contentent. Je reste néanmoins sur ma fin concernant l’enjeu sur le terrain. Placé proche du terrain, je profite de la vue qui s’offre à moi dans ce véritable colosse d’acier. Le toit rétractable culmine au dessus de ma tête à une hauteur hallucinante vu de mon siège.

La victoire de l’Ajax est célébrée en masse aux abords du stade. J’assiste d’ailleurs à quelques scènes de liesse auxquelles je prends même part pour des souvenirs inoubliables.

Le lendemain, je profite d’avoir réservé un bus de nuit pour mon retour en France pour visiter Amsterdam. Sans surprise, une journée pour découvrir la ville, ce n’est vraiment pas assez. La ville est une puissance touristique par excellence. Chacun y trouve son bonheur. Même si j’ai trouvé le mien au stade, il me faudra revenir dans un autre contexte pour mieux la découvrir.

Clap de fin

Je découvre quand même le centre-ville, avec la Place du Dam et ses bâtiments splendides. Je marche jusqu’à la Gare Centrale, un bâtiment magnifique de plus au compteur. A mon grand regret, je ne parviens pas à trouver de tour guidé de la ville. Qui plus est, les températures très basses m’encouragent à regagner l’auberge plus tôt que prévu. Je récupère donc mes affaires et me prépare à prendre le bus de nuit. C’est donc la fin de mon voyage foot à Amsterdam, mais aussi du voyage 5 jour 5 stades qui se sera parfaitement goupiller, malgré la fatigue accumulée des derniers jours. Il aura fini en beauté avec ce classico néerlandais. Merci Amsterdam.