Aventure stade à Bruges

Contexte

Diplôme validé et pas grand-chose en tête pour le futur proche, je décide de me récompenser en m’offrant un weekend foot. Je regarde le calendrier des équipes qui me font le plus envie, et mon choix s’arrête sur l’affiche Amsterdam – Feyenoord, le Clasico néerlandais en date du Dimanche 28 Octobre. Y allant seul, je me dis que l’addition va être salée pour un weekend, et je réfléchis à comment rendre plus rentable ce voyage.

Je remonte le calendrier en arrière sur quelques jours, et je m’aperçois qu’il y a un choix abondant de matchs sur toute la semaine dans une zone assez rapprochée d’Amsterdam. Hasard du calendrier, c’est une semaine européenne, et la région ne manque pas de clubs européens. Mon weekend foot devient alors un road trip de 5 jours 5 stades qui promet d’être sportif. Après de longues heures à étudier le meilleur parcours, celui que je retiens me fera partir de Bruges le mercredi, pour arriver à Amsterdam le dimanche matin.

Jour 1 : Bruges

Jour 2 : Bruxelles

Jour 3 : Gent  

Jour 4 : Groningue

Jour 5 : Amsterdam

Voyage foot Bruges, Stade

Voyage foot à Bruges

La veille, je me rapproche de ma première destination. Je passe la nuit chez ma sœur à Lille, qui se situe à une petite demi-heure de Bruges. Le lendemain matin, je prends le premier bus pour Bruges et j’arrive donc assez tôt. Parfait, cela va me permettre de découvrir la ville. Je m’arrête déposer mon sac à l’auberge qui m’accueille, et je pars à la découverte de Bruges dont je ne connais rien.

Je me greffe à un city tour qui part de la Grand-Place en centre-ville. Il s’agit d’une immense place marchande, anciennement haut lieu du commerce de la ville. Grâce à une guide géniale, je découvre le centre de Bruges en 3 heures. Cette ville est hors du commun ! Chocolats, bières, frites, je suis bien en Belgique. Le patrimoine architectural du centre historique, complètement pavé, est vraiment original et reflète de la richesse des Flamands. Les canaux que je découvre à Bruges et que j’observerai dans nombreuses de mes prochaines destinations (découvrez mon road trip 5 jours 5 stades) ajoutent un charme sans pareil aux villes.

FC Bruges – AS Monaco – Ligue des Champions, Octobre 2018

Affiche de Coupe d’Europe sans trop de prestige il faut bien le dire, mais à enjeu puisque les deux équipes sont en manque de points et peuvent toujours espérer se qualifier. En chemin vers le stade Jan Breydel, je croise un supporter monégasque. Nous faisons connaissance. Il sera parqué côté visiteur tandis que je vivrai la rencontre en tribune avec les locaux.

Le stade est plein, mais le football n’est pas vraiment au rendez-vous. En tout cas, pas au niveau auquel on l’attend en ligue des champions. Ce sont pourtant les monégasques qui prennent logiquement l’avantage au score assez tôt dans la partie. Mais les visiteurs vont s’éteindre et laisser revenir leur adversaire du jour, bien aidé par leurs supporters et pour leur plus grand bonheur. Score final 1-1 donc…

Peu importe les camps, le constat dressé est le même : nous n’avons pas assister à une grande soirée de football. Cette saison, Monaco ne verra d’ailleurs pas les 8èmes de finale et terminera dernier de son groupe… Ce match était aussi le baptême de Ligue des Champions de Thierry Henry en tant qu’entraîneur avec l’ASM. Je ne boude pas mon plaisir de le revoir dans un stade. Malheureusement pour lui, son aventure monégasque ne sera pas forcément un succès.

Mon avis

Vous l’aurez compris, ce voyage foot à Bruges me laissera un bien meilleur souvenir touristique que footballistique. Je pense néanmoins que les grosses affiches de championnat belge doivent se dérouler dans une bien meilleure atmosphère. Le championnat belge est lui-même en pleine transition. En ce qui concerne Bruges, la construction d’un nouveau stade est prévue pour 2022, sur le site de l’actuel. Un stade plus personnalisé que celui-ci qui est partagé par le deux clubs de Bruges, le FC Bruges et le Cercle Bruges et qui se doit donc de maintenir une certaine neutralité.